Gourmet


Croissants et viennoiseries : les meilleures pâtisseries de Paris

il y a 2 ans - Julie D.

L'un des grands plaisirs d'un séjour à Paris, c'est de se promener au hasard des rues et d'entrer spontanément dans une petite boulangerie de quartier, attiré par l'odeur alléchante du pain tout juste sorti du four, ou le parfum de beurre des croissants bien dorés, croustillants à l'extérieur et fondants à l'intérieur.

Les pâtisseries et les boulangeries de Paris sont peut-être les monuments les plus visités ! Saviez-vous que jusqu'en 2014, c'était la préfecture qui décidait quelles boulangeries avaient le droit de prendre des congés en juillet, et quelles autres étaient autorisées à fermer en août : hors de question de laisser les Français, et les Parisiens de surcroît, sans leur sacro-sainte baguette, sous peine d'émeutes...

Quel plaisir de planter ses dents dans la belle mie bien aérée d'une baguette tradition, ou de déguster une pâtisserie toute simple mais au goût divin – sans parler des magasins nouvelle mode, dont le look minimaliste est inspiré des galeries d'art : dans ces lieux chics, on apprécie les douceurs raffinées autant avec les yeux qu'avec les papilles !

Faisons le tour de quelques-unes des meilleures pâtisseries de Paris...

Boulangerie – pâtisserie de quartier à Paris

La plus parisienne : Boulangerie Alexine

Commençons par une petite boulangerie de quartier, le genre de boulangerie qu'on découvre quand on ne s'y attend pas, au coin d'une rue. À l'ancienne, la boulangerie Alexine n'a ni page Facebook ni site internet, mais sa réputation s'est faite sans l'aide des réseaux sociaux ! Plébiscitée par les amateurs de bon pain et de bonnes viennoiseries, elle ne désemplit pas.

À découvrir donc, pour retrouver le plaisir nostalgique d'une boulangerie parisienne qui se contente de faire un excellent pain, et qui trouve là sa publicité. Sans se soucier d'emboucher les trompettes de la renommée.

Boulangerie Alexine – 40 rue Lepic, 75018 – Métro Abbesses

Pains et pâtisseries à Paris

La plus Soleil Levant : Pâtisserie Sadaharu Aoki

Qui l'aurait cru ? Un pâtissier japonais a su séduire les Français – et tous les autres aficionados venus faire leur pèlerinage dans les boutiques parisiennes de Sadaharu Aoki. Dans ces magasins au look zenissime, on vient admirer de superbes bonbons et gâteaux. Les chocolats surnommés « Maquillage » prennent la forme de petits bâtonnets soigneusement rangés par couleurs. On n'oserait presque pas les manger, sauf du regard, tellement leur alignement est plaisant.

Les gâteaux ne sont pas en reste : certains prennent une forme rectangulaire parfaite pour mieux parader leurs couleurs surprenantes. Le thé vert matcha est à l'honneur et prête sa soyeuse texture poudrée à des créations originales. On retrouve aussi un autre ingrédient de la pâtisserie extrême-orientale, le haricot azuki, dans des gâteaux, tartelettes et mille-feuilles, qui n'ont rien à envier au savoir-faire français.

Pâtisserie Sadaharu Aoki – 35 rue de Vaugirard, 75006 – Métro Rennes ou Saint-Placide – Autres boutiques : 56 boulevard de Port-Royal, 75005 ; 25 rue Pérignon, 75015 ; 103 rue Saint Dominique, 75007 – fermé le lundi et les jours fériés, ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h et le dimanche de 10h à 18h

La plus normande : Aux péchés normands

La pâtisserie, en France, a besoin de beurre. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de beurre. Sans lui, pas de croissants, pas de brioches, pas de plaisir ! Une boulangerie-pâtisserie placée sous le signe de la Normandie est donc de bon augure...

Cette boulangerie de tradition à Paris ravira les nostalgiques avec son joli cadre à l'ancienne. On vient s'y délecter de mille-feuilles, de viennoiseries et de croissants fondants (car au beurre évidemment !). On s'y arrête aussi en passant à midi, pour déjeuner sur le pouce d'un généreux sandwich baguette, ou d'une quiche (poulet, épinard-saumon), et on y trouve bien entendu des pains que l'on grignotera même sans faim, comme la ficelle aux olives.

Grand choix de pains et pâtisseries sans gluten.
Aux péchés normands – 9, rue du Faubourg du Temple, 75010 – Métro République – Ouvert du lundi au vendredi de 6h à 20h, fermé samedi et dimanche.Les kouignettes de Georges Larnicol

La plus bretonne : Maison Georges Larnicol

Il faut l'avouer, le beurre breton vaut bien le beurre normand... La rivalité est séculaire et il est difficile de désigner un vainqueur ! Et puis, si le beurre normand fait de très bons croissants, il est un gâteau qui ne tolère que le beurre breton : le kouign-amann. Ils ont bien de la chance, ceux qui ne connaissent pas encore ce délice, croustillant à l'extérieur et moelleux à souhait à l'intérieur, car ils vont pouvoir le goûter pour la première fois !

Georges Larnicol en a fait sa spécialité. En petit format, rebaptisé « kouignette », le kouign-amann devrait bientôt détrôner le macaron comme pâtisserie à la mode. La kouignette se décline sucrée ou salée, en de nombreux parfums : orange, framboise, pistache ou rhum raisin – et caramel au beurre salé, bien entendu.

Mais la boutique de la rue de Rivoli est aussi un paradis des gourmands pour ses inépuisables tiroirs remplis de chocolats en libre-service. Sans parler des audacieuses créations en chocolat, sphinx égyptien, église gothique recréée jusque dans ses moindres gargouilles, ou dragon plus vrai que nature.

Maison Georges Larnicol – 14 rue de Rivoli, 75004 – Métro Saint-Paul – 132 Bd Saint-Germain, 75006 – Métro Mabillon ou Odéon – 7 rue de Steinkerque, 75018 – Métro Anvers ou Abbesses

Meilleures pâtisseries de Paris

La plus meringuée : Au merveilleux de Fred

Voilà une autre spécialité régionale : ni breton, ni normand, le merveilleux est une pâtisserie du Nord de la France et des Flandres. Il s'agit d'une meringue croustillante enrobée de crème fouettée et roulée dans des éclats de caramel, de praliné ou de chocolat. Impossible de ne pas en avoir l'eau à la bouche...

Frédéric Vaucamps a fait du merveilleux sa vocation, et il est intraitable sur sa qualité. Dans sa pâtisserie à Paris, on trouve aussi le délicieux cramique, brioche aux raisins secs elle aussi originaire de Belgique et des Flandres.

Attention, le merveilleux est très populaire : il vaut donc mieux éviter de se rendre dans cette pâtisserie parisienne le week-end, pour ne pas avoir à endurer une longue file d'attente.

Au Merveilleux de Fred – 24 Rue du Pont Louis Philippe, 75004 – Métro Saint-Paul – Plusieurs autres adresses à Paris, voir site internet.

La plus Belle-Époque : Au Petit Versailles du Marais

Une excellente boulangerie-pâtisserie, à Paris, dans un cadre d'époque : tous nos souhaits sont exaucés ! Dans le Marais, la boulangerie existe depuis 1860. On ne sait où donner du regard : l'étal est alléchant, mais le plafond d'époque, avec ses peintures sur carreaux de verre, est magnifique.

À la tête de ce Petit Versailles : Christian Vabret, Meilleur Ouvrier de France. La qualité est donc au rendez-vous, qu'il s'agisse des baguettes croustillantes dont la mie fleure bon le blé grillé, ou des sublimes croissants à la pistache.

Au Petit Versailles du Marais – 27 rue François Miron, 75004 – Métro Saint-Paul – ouvert du lundi au samedi de 7h à 20h, fermé le dimanche.